• Vampirisme

    Les vampires sont à la mode. Un interne est un vampire. Donc être interne est à la mode. Démonstration :

    Un interne craint la lumière. Particulièrement au sortir de garde. En vous baladant du côté des Urgences à huit heures du matin, vous risquez de croiser des êtres au teint pâle, aux yeux cernés, qui cachent le soleil levant avec leur main en marmonnant que la Face Jaune brûle et espionne (oups, mauvaise référence, désolée).

    Un interne a des raisons de craindre l'ail. Parce que, sur les astreintes et les gardes, il est difficile d'être assuré de pouvoir se laver les dents aussi souvent que la persillade le rendrait nécessaire.

    Un interne ne boit pas le sang de ses patients. Enfin, pas de manière courante. Et si jamais ça lui arrive, il déclare l'accident d'exposition au sang, pique des sérologies à la terre entière et est emmerdé par la Sécu pendant six mois.

    Et un interne... si, ça boit du vin, par contre. 

    Mais un interne, ça mord les gens — au figuré en règle générale. Particulièrement au sortir d'une garde ou d'une astreinte de merde. Alors oui, ça peut montrer les dents, par exemple aux démarcheurs téléphoniques.

    Un interne... ah non, ça n'est pas immortel. La durée de vie est de cinq ans tout au plus.

    Bon, d'accord, un interne n'est pas un vampire pur et dur. Et la chaleur ne m'a pas permis de trouver un autre sujet de billet.

    Allez, comme à chaque fois que je n'ai pas de chute, on finit en musique !

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Juillet 2010 à 01:19
    Et puis t'oublie l'essentiel: un interne ça a quand même un sacré sens de l'écoute comparé aux chefs.

    (jolie musique)
    2
    Lundi 12 Juillet 2010 à 22:49
    Oh non ! Ça, tu sais, ça dépend tellement de l'interne et du chef concerné...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :