• Pourquoi Tron ne va pas plaire à tout le monde

    Tron : LegacyMais alors vraiment pas à tout le monde.

    Qu'on se le dise, sans avoir connu une épiphanie spirituelle dans le cinéma, j'ai bien aimé ce film de SF bien sympathique. Tron n'a pas d'autre ambition que d'être une création à l'esthétique particulière, et comme il y arrive vraiment très bien, on pourrait dire qu'il est mieux réussi que Black Swan (entre autres parce que le duo Padmé/Cassel me file de l'urticaire, et parce que Clint Mansell et Tchaikovski, non, ça ne va pas du tout ensemble).

    Alors Tron, d'abord, ça se voit en 3D (si possible en IMAX 3D) et en VO, parce que la VF est assez pourrie. Mais à part ça, je ne vais pas faire la critique du film (des tas de gens l'ont fait mieux que moi), les opinions étant de toutes façons assez bien partagées. Il y a d'une part les prout-prout du cinéma (excusez-moi si vous en êtes) qui vilipendent ce film mercantile à l'intrigue légère, et de l'autre les geeks, qui aiment bien. La question est-donc, qu'est-ce qui va plaire aux geeks là-dedans ? En dehors de Daft Punk, j'entends.

    Tout d'abord, Tron : Legacy, pour lui donner son titre complet, est un remake d'un film qui a bien bien marqué certains esprits, malgré un flop commercial certain. Mais le premier point, de taille, est que Tron s'inscrit dans la lignée de Matrix et d'Inception dans le questionnement qu'il pose par rapport au réel. Les liens avec Matrix sont forts, au plan du scénario, bien que Tron ne parvienne malheureusement pas à égaler son prédécesseur. Il y a ce monde virtuel, bien sûr, ces programmes ; le fait que mourir dans la Grille revient à mourir dans le monde réel, et puis une foule de détails.

    Et c'est dans les détails que Tron se révèle particulièrement sympathique, et montre à qui il s'adresse. Au plan des choix esthétiques, il y a bien sûr l'opposition noir et blanc, dont le traitement rappelle assez Matrix. Le personnage de Castor / Zuse m'a beaucoup rappelé l'incomparable Mérovingien (, c'était du bon Lambert Wilson), croisé des espèces des jumeaux fantômes blafards. Il y a aussi un peu de Kubrick dans cette boîte de nuit.
    Puis le costume de Kevin Flynn rappelle celui d'Obi-Wan Kenobi (mais en lumineux) (OK, les costumes des chevaliers Jedi sont elles-même inspirées des costumes japonais traditionnels). Ce parapluie transparent entraperçu a quelque chose des parapluies de Blade Runner, tout comme ces paysages urbains sombres et dépouillés.

    Et surtout, surtout, l'informatique.
    On voit déjà des lignes de code dotées d'un vrai sens.
    On voit du bon gros humour geek : remplacer un OS révolutionnaire par la vidéo très courte d'un chien meugnon en train d'aboyer, c'est signé.
    On ressort les blagues sur changer le numéro d'un OS sur la boîte.
    On se paye le luxe d'un héros amateur de logiciels libres, et le cliché du petit geek sexy (Cilliaaaaan Murphyyyyyy !) et cynique. 
    Le geek test est honoré par le fait que Flynn junior se vante d'avoir démonté et remonté une moto — et qu'elle marche mieux après qu'avant. 

    Bref, Tron : Legacy est à mon humble avis un bon film, sans prétentions, mais solidement bon — un peu comme Serenity. C'est du vrai, ça se regarde avec plaisir, et ça se paye le luxe de faire des clins d'œil à la niche de public à qui le film s'adresse plus particulièrement. J'aime bien et, si j'ai l'occasion de monter à Paris pendant que le film passe encore, le Gaumont Disney Village risque de me revoir pour une petit piqûre de rappel.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    adeline31
    Lundi 21 Février 2011 à 21:34

    Une petite correction... il me semble que le Mérovingien, c'est Lambert Wilson, pas Cassel, non?

    A part ça, aucun avis sur Tron, ne l'ayant pas vu...

    2
    Lundi 21 Février 2011 à 22:29

    Rha murde, je n'ai plus qu'à aller mourir dans un cul-de-basse-fosse pour les avoir mélangés. C'est donc pour ça que le Mérovingien est considérablement meilleur que ce maître de ballet...

    /facepalm

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :