• Petite terreur !

    Vendredi 7 Septembre 2007

    Attention, sous les capuches se cachent toujours des criminels en puissance... même lorsqu'il s'agit de fillettes en 4 ans en gilet rose.

    Source: bbc.com
    Petite terreur !
    Regardez bien cette image. Il s'agit de Karen Lewis, une petite fille de quatre ans, prise en photo par sa mère dans une arcade de jeux à Rhyl, au Pays de Galles. Karen porte une capuche. C'est, tout le monde le sait, le signe distinctif des adolescents déliquants britanniques. Cela a suffit pour qu'un vigile demande à Cheryl Lewis, sa mère, d'enlever la capuche de la gamine haute comme trois pommes.

    Cheryl Lewis a expliqué que, pendant qu'elle jouait au bingo, Karen était avec son grand-père Desmond et jouait à une machine à 2 pence (le principe: insérez une pièce de 2p dans la fente en haut de la machine et regardez la pièce tomber sur un plateau couvert de pièces. Un balai repousse inlassablement les pièces et celles-ci, en équilibre instable, vont tomber (ou pas...) du plateau jusque dans l'escarcelle du joueur.).
    Karen portait un gilet à capuche, et un jeune vigile est rapidement venu lui demander de l'enlever pour des raisons de sécurité.

    Devant l'opposition incrédule de la mère (de nombreux joueurs portant en effet casquettes et capuchons), les responsables de l'arcade ont été alertés; le propriétaire, Lee Harker, tout aussi étonné, a déclaré que, si la petite voulait porter sa capuche, il n'y avait vraiment aucun problème. Mais son fils Craig, responsable de la sécurité, a appuyé la position du vigile, insistant sur la politique de sécurité qu'il a récemment mise en place.

    "Nous avons pas mal de problèmes de délinquance avec des jeunes qui courent partout, nous aimons voir ce qui se passe sous l'arcade. S'il y a un incident impliquant quelqu'un qui porte une capuche, nous avons des caméras de surveillance partout. Et si quoi que ce soit arrive... je veux pouvoir le voir et reconnaître le coupable." a déclaré Craig Harker.

    Cet évènement est révélateur du climat d'insécurité urbaine en Grande-Bretagne. Il est courant de voir, placardées sur la porte des magasins et des centres commerciaux, des affichettes "No hoodies" (pas de capuches). Les capuchons sont en effet, tout comme les casquettes, associés aux jeunes délinquants. L'omniprésence des CCTV (caméras de surveillance) dans tous les magasins et lieux publiques, un sujet qui ferait débat en France mais semble rassurer la timorée population britannique, est en effet mise en échec par ces capuches qui masquent en partie le visage. Faut-il y voir un héritage des campagnes de terrorisme, irlandais et maintenant islamiste, dont le Royaume-Uni a été la cible ces trente ou quarante dernières années ? Ou le simple reflet des craintes d'une population vieillissante confrontée à une immigration importante ainsi qu'à une jeunesse qui, sans être plus délinquante qu'ailleurs, effraye ?

    Quoi qu'il en soit, il est évident qu'un enfant de moins d'un mètre de haut représente une menace importante pour la sécurité, et qu'il est parfaitement normal de lui demander de retirer le capuchon destiné à masquer le visage de cette criminelle qui doit encore sucer son pouce... Quand demandera-t-on aux caniches de porter des muselières ?



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :