• Paperblog

    Le service de communication de Paperblog m'a contactée ce soir, sans succès, pour eux. Pour moi, ce fut l'occasion de leur expliquer tout le bien que je pense de leur site. Vu que j'ai passé une heure à écrire le mail, et que cela vous prive, chers lecteurs, de l'article passionnant que je voulais publier ce soir, autant le partager avec vous, ça mettra les « Coups de griffe » à jour...


    Message de ***, envoyé par le formulaire de contact de stockholm.eklablog.com
    Sujet : Paperblog a remarqué votre blog "le blog de
    E-mail : ***@paperblog.com
    ------------------------------------

    Bonjour,

    Suite à la découverte de votre blog, je me permets de vous contacter car j'aimerais vous faire découvrir Paperblog, un service de diffusion dont la mission est d'identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs.

    Pour vous faire une idée, je vous invite à visiter http://www.paperblog.fr. Si le concept vous intéresse, n’hésitez pas à proposer votre blog. Certains de vos articles pourraient sans doute intéresser les lecteurs de la thématique Santé, mais pas seulement, bien sûr, vu la diversité des thématiques que vous abordez ici.

    Parmi la masse d’informations créées chaque jour sur les blogs, il existe en effet des pépites difficilement accessibles pour le commun des internautes. Nous souhaitons donc donner une plus grande visibilité aux meilleurs articles. Pour parvenir à notre objectif, nous organisons ces articles pour les proposer aux bons lecteurs.

    En proposant votre blog sur Paperblog, chaque article sera associé à votre blog via un lien vers l’article original et associé à vous via votre nom et votre fiche Auteur. Certains de vos articles pourront également être mis en « coup de cœur » Paperblog par l’équipe éditoriale (qui essaie d’en mettre 1 à 2 nouveaux par jour et par thématique).

    En espérant vous retrouver sur Paperblog, je me tiens à votre disposition pour toute question, remarque ou suggestion.

    Bien cordialement,

    ***
    Responsable communication




    Bonjour,

    Merci de m'avoir contactée au sujet de Paperblog, cela fait toujours plaisir. Toutefois, je ne soumettrai pas mon blog à votre plateforme, pour diverses raisons. J'ai, il y a quelques temps, placé mon blog sous licence Creative Commons BY NC ND ; les conditions d'utilisation de Paperblog me semblent hélas aller à l'encontre de cette licence, à laquelle je suis attachée, tant par la liberté qu'elle offre à l'internaute que par la qualité du contrat moral le liant au blogueur.

    Tout d'abord, je regrette grandement le manque de visibilité des liens vers les articles originaux. Je ne souhaite nullement que mes articles soient repris sous une mise en page suggérant à l'internaute n'aimant pas lire les petits menus sur les côtés (et, soyons honnêtes, c'est le cas de beaucoup) que Paperblog est mon hébergeur. Mon blog est hébergé par EklaBlog, et c'est là que j'écris. En l'absence d'un lien très visible en début d'article vers mon blog, je n'estime pas les conditions de transparence remplies afin de satisfaire à la licence CC. De plus, les commentaires laissés sur Paperblog ne sont en aucune façon relayés sur le véritable blog, ce qui est plus que peu pratique.
    Et lorsque l'on rajoute le fait que Google offre la primeur de la référence aux reprises de Paperblog sur les articles originaux (probablement en raison du grand nombre de visites sur Paperblog), allant jusqu'à considérer les billets originaux comme de vulgaires doublons, je trouve que Paperblog est plus qu'éloigné dans son concept de sites comme Digg. Tout l'intérêt des « Digg-like » réside dans le partage rapide, facile et efficace de billets populaires, avec un référencement limpide vers le site d'origine. Paperblog, à l'instar de certains autres sites que j'estime peu, se nourrit de ce que d'autres écrivent et hébergent sans pour autant fournir de contrepartie en termes de référencement dans les moteurs de recherche. C'est regrettable, car l'idée de partage équitable est au cœur même de la notion de web 2.0.

    Ensuite, les conditions générales d'utilisation de Paperblog me paraissent — pardonnez-moi l'expression — abusivement totalitaires. Céder mes droits à Paperblog pour toute la durée de la protection littéraire et artistique, soit 70 ans après ma mort, et ce pour toute utilisation, quelle qu'elle soit, que Paperblog souhaiterait en faire un jour ? A ce compte-là, autant chercher un éditeur... même leurs contrats sont moins désobligeants pour l'auteur. C'est tout de même ce qui se rapproche le plus d'un contrat d'exclusivité sans oser en être un. Où est donc ici la liberté de diffusion et de partage de ma licence CC ?

    En outre, le fait que Paperblog héberge de la publicité me dérange. Je conçois qu'il vous faut payer des frais d'hébergement, ainsi que le personnel, les serveurs informatiques, ordinateurs et machines à café, et il est plus que légitime de souhaiter gagner sa vie en faisant ce que l'on aime ! Mais lorsqu'un site regroupe des contenus créés de manière gratuite et désintéressée, et cherche à en créer des bénéfices — ma foi, la vive polémique suscitée par cette ancienne suggestion de publicité sur Wikipédia devrait suffire à montrer que l'internaute est animal sensible à ce sujet. Et je revendique un triste conformisme en ce domaine.
    En effet, Paperblog se démarque des Digg-like par sa reprise intégrale des articles. Il s'agit de réutilisation pure et simple de contenu, bien qu'avec l'accord de l'auteur. En tirer bénéfice me semble se rapprocher douloureusement de l'éthique des maisons d'édition à compte d'auteur, qui font miroiter la gloire sans espoir de retour financier. Bien qu'il ne soit pas question, ici, de rémunérer l'auteur, et que l'argent ne vienne pas de lui, mais des régies publicitaires, le concept est hélas voisin à mes yeux. Et frise trop une utilisation commerciale à mon avis.

    Paperblog prétend ouvrir une porte vers la notoriété, mais c'est au prix de l'abdication de trop de valeurs auxquelles je tiens. La création sur internet est un vivier foisonnant qui mérite la liberté de partage. Paperblog est pour moi une abdication de cette liberté, ainsi qu'une tentative de récupération financière d'un travail désintéressé. Je ne rejoindrai donc pas votre communauté, mais je lui souhaite de tout cœur une évolution positive vers des idées plus en adéquation avec l'avenir du web.


    Bien cordialement,

    ** ***, aka Stockholm

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    LaurenceB
    Mercredi 16 Juin 2010 à 00:50
    Jolie réponse!
    Moi, j'ai allègrement snobé le bidule et j'ai même pas répondu ;o)
    On est bien d'accord, on peut aussi leur donner notre premier-né s'ils veulent, on a teeeeeellllllement envie d'être référencé dans Paperblog ;o)
    2
    bregolhen
    Jeudi 22 Mars 2012 à 13:00

    Reponse joliement redigée. Tout l'art du maitre est là !:)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :