• Ocean's Twelve



    Titre original: Ocean's Twelve

    Réalisé par Steven Soderbergh (2004)
    Avec George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon, Julia Roberts, Catherine Zeta-Jones, Vincent Cassel, Andy Garcia, Bruce Willis...
    Ocean's TwelveL'histoire


    Trois années ont passé depuis le bracage étincellant des trois plus gros casinos de Las Vegas par Danny Ocean et sa bande hétéroclite de joyeux drilles. Danny et Tess coulent des jours paisibles dans une maison encore en travaux, Rusty s'est essayé à l'hôtellerie, Ruben mène une vie casanière de retraité traquille - bref, ils se sont rangés.
    Mais Terry Benedict, le propriétaire des casinos, n'a pas digéré l'affront et les a retrouvés, exigeant d'être remboursé du montant du butin, plus les intérêts. Une seule solution pour les onze : voler l'argent - ou l'équivalent.
    C'est ainsi qu'ils se retrouvent à Amsterdam à voler un objet ancien de grand prix, pour découvrir qu'ils ont été doublés par un voleur affublé du surnom de Renard de Minuit. Pas d'objet, pas d'argent - et Benedict prêt à régler ses comptes à la morgue.

    Les onze partent donc pour l'Italie, où se trouve le voleur, qui leur propose un étrange paris : s'ils réussissent à voler avant lui un inestimable oeuf de Fabergé, le Renard épongera leur dette auprès de Benedict.


    Mon avis


    La suite déplorable d'un film génial, voilà ce qu'est Ocean's Twelve. L'intrigue ne décolle jamais, les acteurs sont pitoyables, faisant de leur mieux pour sauver un scénario saboté d'avance, décousu et illogique. Trop de clins d'oeils entre les acteurs, trop de situations à dormir debout (et de surcroît extrêmement mal racontées)... Trop de personnages secondaires, tous trop stéréotypés, évoluant dans un scénario cousu de fil blanc - rien de mémorable là-dedans.

    On ne retrouve pas non plus l'esthétique soignée du premier volet. On ne trouve ni l'atmosphère feutrée des casinos et des tables de poker, ni l'ambiance des musées et du monde de l'art. Les plans sont trop hachés, donnant l'impression finale du montage d'une vidéo amateur. La musique - pourtant toujours de David Holmes - ne fait rien non plus pour rattraper le film.

    Bref, Ocean's Twelve est au thriller ce que Julie Lescaut est au grand polar... Heureusement que les acteurs ont été bien payés - sinon ce film n'aurait pas intéressé qui que ce soit.
    A éviter comme la peste.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :