• Ocean's Eleven



    Réalisateur: Steven Soderbergh (2002)

    Avec George Clooney, Matt Damon, Andy Garcia, Brad Pitt, et Julia Roberts

    Remake de l'Inconnu de Las Vegas (Lewis Milestone, 1960)
    Ocean's Eleven
    Synopsis


    Daniel Ocean sort juste de prison, relâché en conditionnelle, pour bonne conduite. Mais à peine dehors se met-il à la recherche de Rusty Ryan, ami de longue date et champion du bluff, pour lui proposer de braquer les trois plus grands casinos de Las Vegas. Comme par hasard, le Bellagio, le Mirage et le MGM Grand sont la propriété d'un seul homme, Terry Benedict, qui se trouve être le nouveau compagnon de Tess, l'ex-femme de Danny Ocean...

    Pour mener à bien ce projet, les deux complices vont recruter neuf hommes, neuf maîtres, chacun dans leur domaine: Linus Caldwell, pick-pocket hors pair; Basher Tarr, expert en explosifs; Ruben Tishkoff, riche, spécialiste de la sécurité des casinos et ennemi juré de Benedict; Livingstone Dell, informaticien de génie; les frères Malloy, acteurs et gros bras mormons et, pour finir, Yen, acrobate et contorsionniste exceptionnel.

    Nous suivons cette bande de joyeux compagnons tout au long de la préparation du braquage, assistant sans comprendre à leurs faits et gestes, et nous demandant en permanence comment, mais comment ils vont bien pouvoir faire pour réussir...


    Mon avis


    Un excellent film, thriller efficace, dont le casting de stars relève presque du fantasme (Clooney et Pitt sur le même écran, si vous voyez ce que je veux dire...), et qui, contrairement à la suite réalisée, repose sur une histoire solide et addictive. Impossible de lâcher le film avant la fin, impossible de ne pas accrocher à l'histoire de cette bande hétérogène au sein de laquelle les tensions sont par moments palpables.

    Steven Soderbergh nous entraîne dans l'univers feutré des casinos, du bluff et des coups fourrés avec l'énergie canalisée d'un joueur de poker prêt à empocher la mise. Sa photographie est un véritable régal, jouant sur les couleurs, sur la lumière... Quant à la bande originale, réunissant standards du rock, musique classique et créations originales, elle renforce cette atmosphère étouffée de jeu sans passion, où les coups, soigneusement calculés à l'avance, portent au coeur exact de la cible.

    Et je me sentirais comblée si quelqu'un pouvait m'expliquer comment les sacs de prospectus sont rentrés dans la chambre forte... seul détail négligé dans le scénario, c'est une incohérence malheureuse qui a gâché mon plaisir.



    Notation:


     éviter à tout prix
     se regarde
      on passe un bon moment mais sans plus
       bon film qui vaut le détour
        excellent, à voir impérativement
     pas forcément un très bon film, mais un bon coup de coeur

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :