• Mémo (André Ruellan)

    Mémo (André Ruellan)On ne se refait pas, j'étais en vacances depuis moins de cinq heures (oui, l'astreinte finit à neuf heures du matin, et alors ?) que, un cabas à la main, je suis allée dévaliser la seule bibliothèque de la mégapole auvergnate ouverte un lundi en juillet.

    Un torticolis plus tard, j'en suis ressortie les bras chargés.
    ZOMG ! Des livres à lire !

    Livres au rang desquels figurait Mémo, d'André Ruellan. Il faut dire que j'ai un a priori défavorable envers la SF française. Il faut dire que, deux cent dix pages plus loin, j'en suis revenue. Parce que Mémo, c'est le meilleur livre que j'ai lu depuis un an. C'est... ça fait carrément du bien aux neurones.

    Comment résumer l'intrigue ?
    Paul est psychiatre, et effectue des recherches sur des substances susceptibles de modifier la mémoire. Puis comme un rat, ça ne parle pas, Paul prend les diverses molécules obtenues.
    Puis, comme un rat, il se retrouve pris dans un labyrinthe sans issue, entre faux souvenirs et pré-cognitions, lorsque vie réelle et vie rêvée partent en vrille, entre meurtres et société en déliquescence.

    Aaaaah ! La fan girl sommeillant en moi est en déliiiiire !

    C'est bien écrit. Merveilleusement écrit, en fait. Avec rythme. En suscitant des images surprenantes.
    Et le scénario. Complexe à souhait, délicatement équilibré, dynamique, c'est un bonheur. Comme dans toute bonne œuvre de science-fiction, c'est un monde entier qui est ici créé — mais un monde imaginaire, impalpable, psychiatrique, alors que la France des années soixante n'est qu'une toile de fond. Des questions sont posées, bien sûr, sur la mémoire, la réalité des souvenirs, et ce qui construit un être, mais jamais le texte ne divague et se perd en philosophie inutile. L'équilibre est parfait.

    Et je ne dirai plus jamais de mal des auteurs français de science-fiction. 

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 19:27

    aaaah je note la référence, parce que moi aussi jusque là la SF française, euh............ ben non, quoi. Mais je suis prête à changer d'avis! Bonnes vacances Stockholm!

    2
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 20:30

    Clair qu'un livre étiquetté « SF française », dit comme ça, ça ne vend pas du rêve. Mais celui-ci... qu'en dire de plus, sinon le comparer au scénario d'Inception ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :