• Lithium

    Evanescence
    Une chanson bien sombre pour un clip solidement doté en gothique-attitude... Araignées mortes, robe longue et chanteuse à la pâle beauté de soprano venue des Carpathes, le tout sur fond d'hiver, de bosquets d'ifs et de neige glacée, le ton est immédiatement donné. Tout comme le thème de la chanson, le lithium étant en effet un produit utilisé pour le traitement des psychoses maniaco-dépressives. La maladie (plus ou moins affectée) des gothiques, c'est bien connu.

    Here in the darkness I know myself...
    Ici dans le noir je me connais...

    Parce que retrouver une humeur stable après une alternance entre phases de dépression et d'excitation donne l'impression aux patients de changer de personnalité...
    Au delà des thèmes gothiques de se complaire dans l'obscurité et la maladie psychiatrique,
    Lithium aborde cet aspect un peu tabou des patients psychiatriques qui n'ont pas envie de guérir car ils se sont adaptés à leur maladie et vivent très bien avec.

    Lithium, don't want to lock me up inside.
    Lithium, don't want to forget how it feels without...
    Lithium, I want to stay in love with my sorrow.
    Oh, but God, I want to let it go.
    Lithium, ne pas m'enfermer dedans.
    Lithium, ne pas oublier ce que l'on ressent sans lui...
    Lithium, je veux rester amoureuse de ma tristresse.
    Mais, oh mon Dieu, je veux laisser tomber.

    Depuis Emily Brontë et les Hauts de Hurlevent, l'histoire est toujours la même. Aimer sa dépression, cultiver la peine de son deuil... Les thématiques gothiques actuelles prennent leurs racines dans le mouvement Romatique. Difficile de faire plus orgueilleusement glauque que l'oeuvre de Vigny, et le Frankenstein de Mary Shelley demeure une référence du genre. Aux côtés bien sûr des Histoires Extraordinaires d'Edgard Poe, sans doute le maître des manoirs délabrés et des chats noirs sanglants et vengeurs.

    Enfin, même si je me permets de préférer un style un peu plus léger, j'apprécie beaucoup, de temps en temps, de me plonger dans la mer noire des amertumes gothiques...

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    AlexandraMarkov
    Samedi 12 Janvier 2008 à 13:33
    hm hm.... 'une soprano venue des carpathes'.... hm hm tu n'y vas pas un peu fort la?? elle est sympa amy, mais elle n'a pas vraiment les attributs d'une soprano... notamment de celle la....
    2
    Samedi 12 Janvier 2008 à 14:25
    Je parlais seulement de l'allure générale, pas des attributs particuliers...
    3
    AlexandraMarkov
    Dimanche 13 Janvier 2008 à 15:37

    bon entre nous cette chanson est pourrie. 
    Le lithium comme tu le dis ( ) est destiné a traiter les psychoses maniaco depressives. Ce n'est pas vraiment la maladie des gothiques, plutot autodiagnostiqués dépressifs.

    Pour ce que tu dis à propos de ce dernier syndrome dit du gothique, permets moi en tant que gothique non depressive (nous en avons déja parlé et sommes arrivées de concert a cette conclusion) de te soumettre une autre analyse :  les gothiques se réclament ils dépressifs, ou certains dépressifs choisissent ils d'extérioriser ainsi leur maletre, en faisant une sorte de thérapie comportementale...
    en un mot quel est la poule quel est l'oeuf? mais je t'assure, il y a beaucop de gens très gaies dans la communauté du coté obscur..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :