• Les odeurs de Septembre...

    Septembre a toujours un parfum de rentrée, mélange de papier neuf et d'encre fraîche, cette année plus que jamais, parce que le soleil nous fait souvenir que l'été n'est pas loin, mais la pluie nous parle d'hiver et de travail...

    Même en partie sortis du système scolaire, impossible d'échapper à cette atmosphère fébrile de préparatifs. C'est le moment d'acheter des livres et des cahiers neufs, ne serait-ce que pour avoir de quoi noter ses recettes de cuisine, et même si les livres ne sont pas de classe.

    La lumière baisse, blanchit et, ce matin, un vent m'a frappée, un vent qui sentait l'Ecosse et les Hébrides. Il y avait cette odeur froide et simple de l'air caressant les tourbières, cette note indescriptible des volumes d'air battus contre les flancs des glens. C'était un vent rude et âpre, venu de loin, le vent des îles du Nord et de l'Ouest... Un vent... Il m'a suffit de fermer les yeux pour oublier les voitures et la ville, la France et l'Auvergne, et me retrouver debout au sommet de la montagne de Storr, face à mon vertige, avec, à mes pieds la mer des Hébrides et, derrière la brume où joue le soleil par intermittence, entre les nuages, suspendue entre océan et ciel, la terre d'Ecosse, apaisée de ses combats ancestraux, terre âpre et rude, pourtant si familière...
    Puis, dans une seconde inspiration, j'ai perçu l'odeur de feuille morte et de forêt qui nous vient des Monts d'Auvergne, et je suis revenue à cette ville qui m'a vue naître.

    J'ai attendu le tram au milieu d'écoliers fébriles, le souvenir de l'Ecosse au coeur et, lorsque, à travers les vitres du tramway, j'ai vu que la lumière et les ombres se pourchassaient sur les vieux volcans comme là-bas, j'ai souri, sans savoir pourquoi, une joie étrange venue aux lèvres, et j'ai su avec certitude qu'un jour, sûrement, j'y vivrai.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Mardi 14 Octobre 2008 à 19:52
    Comme j'aimerais pouvoir encore ressentir une telle nostalgie comme seule l'annonce de l'Automne peut apporter. S'envoler avec la feuille fauve jusqu'à des terres lointaines et toujours désirables.
    Mais pour moi nostalgie est devenue souffrance, car la ville est grise, bête et bruyante quelque soit la saison, et l'époque n'est plus propice à ce genre de rêve.
    Il y a une petite vidéo d'origami au sein de ce blog, qui illustre à merveille ce que m'inspire ce texte. Félicitation ! Ici nostalgie n'est plus souffrance. C'est magnifique.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :