• Les Enfants de Húrin (J. R. R. Tolkien)

    Titre original : The Children of Húrin / Narn i Chîn Húrin

    Attention, n'importe nawak inside. 

    Narn i Chîn HúrinMon statut d'inconditionnelle de Tolkien n'étant plus à établir, soyez avertis que ce billet est biaisé, bourré de conflits d'intérêt de la pire sorte — ceux du cœur — et que voilà, Tolkien est l'un des plus grands auteurs à avoir marché sur Terre.

    Un moment que je le cherchais, ce livre, chez mon dealer habituel de tolkienneries — une librairie à la section anglophone bien fournie, que son vendeur, lui-même amateur de JRRT, tient approvisionné en bonnes choses à lire. J'aurais pu l'acheter avant Noël, mais les quelques exemplaires commandés se sont arrachés comme des petits pains et je me suis retrouvée le bec dans l'eau. J'ai donc décidé d'attendre un réapprovisionnement. Puis comme ça ne venait pas, je me suis résolue à commander le Narn sur Amazon.

    Et quand je l'ai (enfin) reçu, je me suis transformée en greluche.
    Belle couverture ! Alan Lee ! Édition illustrée ! Préface de Christopher Tolkien ! Appendices ! Yihaaaaa !

    Je me suis d'abord ruée dessus, puis j'ai réfléchi. C'est la première fois depuis la publication du Seigneur des Anneaux qu'on a la chance de lire une histoire complète, achevée, de Tolkien. C'est un plaisir à savourer petit à petit.
    D'autant plus que le Narn est l'une des trois histoires majeures du Premier Âge, celles qui ont justifié la création de cette cosmogonie complexe. Les deux autres sont le Lai de Leithian — l'histoire de Beren et Lúthien — et celle d'Eärendil — qui fut même à l'origine de tout. C'est de cette phrase en anglo-saxon que le jeune Tolkien a tiré tous ses rêves :

    Éalá, Éarendel, engla beorhtast ! / Salut, Éarendel, le plus brillant des anges !

    A rapprocher du célèbre Ayia Eärendil, elenion ancalima ! Salut, Eärendil, la plus brillante des étoiles !

    Mais je disgresse. 
    Le Conte des Enfants de Húrin.
    Ou plutôt, en sindarin, Narn i Chîn Húrin.

    L'histoire est facile à résumer. Je suis d'humeur folâtre aujourd'hui, alors ce sera dans le style du Silmarillion en moins de mille mots

    **SPOILER INSIDE**

    Elfes : Allez, on va dézinguer le Grand Ennemi.
    Húrin : Attendez, je viens avec vous, les copains.
    Morgoth : LOL.
    *Nirnaeth Arnoediad. Branlée pour les Elfes. Húrin prisonnier.*
    Morgoth : Où se cachent les Elfes ?
    Húrin : Parle à ma main :P !
    Morgoth : Ah ouais ? Ah ouais ? *Maudit la progéniture d'Húrin*

    A Dor-lómin :
    Morwen : Túrin, fils de Húrin, il te faut fuir seul chez les Elfes à Doriath.
    Túrin : Mais euh, Maman ! *pleure et s'en va* 
    Morwen *donne naissance à Niënor*

    A Doriath :
    Thingol : Tu seras comme mon fils, Túrin.
    Túrin *se promène dans les bois*
    Túrin *grandit*
    Saeros : M'emmerde, ce petit con.
    Túrin : Ah ouais ? Ah ouais ? 
    Saeros : Merde, il y avait un précipice ? *meurt*
    Túrin :  Je me barre ! Allez tous crever !
    Beleg : Je vais le chercher.
    Thingol : Alors prends cette belle épée noire et maudite pour t'aider.

    Túrin *fait les quatre cent coups*
    Beleg *le retrouve*
    Beleg et Túrin *poutrent de l'Orc*
    Túrin : Han, on me pique le pied ! Allez tous crever !
    Beleg : Argle.
    Beleg *meurt*
    Túrin : ... Merde. Bon, ben, je prends son épée, alors...
    Gwindor : Viens avec moi à Nargothrond.

    A Nargothrond :
    Finduilas : Ooh, un Homme ! <3 
    Túrin : Han, t'es belle, t'es comme ma sœur !
    Finduilas : ...
    Gwindor : « Finduilas = greluche. »
    Elfes de Nargothrond : Comme il est trop fort ce type.
    Morgoth : Hé les Elfes, matez mon dragon comme il détruit tout !
    Glaurung *brûle Nargothrond*
    Finduilas : Au secours ?
    Túrin : J'arrive !
    Glaurung : Non, tu n'arrives pas. Connard, lâche, PD. Et ta mère, tu l'oublies ? Tout le monde s'en fout de l'Elfette.
    Finduilas : Argle. *meurt*
    Túrin *boude*
    Túrin *part à Dor-lómin chez sa mère*
    Túrin : Han, y'a plus personne à la maison ?... Allez tous crever !
    Easterlings *meurent*

    A Dor-lómin, un peu plus tôt : 
    Morwen : J'ai plus de quoi manger...
    Morwen *part à Doriath avec Niënor*
    Morwen : Où est mon fils ?
    Thingol : Euh... l'est plus là, en fait... 
    Morwen : OK, je vais le chercher.
    Niënor : Je viens avec toi, Maman.
    Morwen : Oh que non.
    Niënor : Oh que si.
    Glaurung : Hé, Niënor, j'ai de beaux yeux, tu sais ?
    Niënor *amnésique* : Et si je courrais toute nue dans les bois dans une direction indéterminée ?

    Túrin : Oh, elle est toute nue ! L'est belle ! L'est malade ! Je vais la guérir <3
    Niënor : ...
    Túrin : Han, elle est muette. Tant pis <3. Tu t'appelleras Níniel.
    Niënor *réapprend à parler*
    Níniel : <3 Túrin.
    Túrin : <3 Níniel.
    Brandir : <3 Níniel.
    Níniel : Han, t'es gentil, Brandir, t'es comme mon frère !
    Brandir : ...
    Túrin : Viens, Níniel, on se marie !
    Túrin + Níniel = <3

    Glaurung : Hé les Hommes, j'arrive, vous allez tous crever !
    Túrin : Ah ouais ? Ah ouais ?
    Glaurung : Argle.
    Glaurung *dans les pommes*
    Túrin *dans les pommes*
    Níniel : Atta, chéri, je vais te soigner.
    Glaurung *ouvre un œil*
    Glaurung : Salut Niënor, ça fait quoi d'avoir épousé son frère ?
    Níniel : Ah merde, c'était lui ? Han, fait chier. Allez tous crever.
    Brandir : ...
    Glaurung *meurt* 
    Niënor *meurt*
    Túrin *se réveille*
    Túrin : Níniel ? Bibiche ? 
    Brandir : C'était ta sœur, crétin.
    Túrin : Allez tous crever.
    Brandir : Argle.
    Brandir *meurt*
    Les Elfes : Ouais, on confirme.
    Túrin : Han merde. Allez tous crever. Edit : Laissez-moi crever.
    Túrin *meurt*

    Morwen et Húrin : Han merde, nos gosses.

    Morgoth : LOL. 


    Comme Camwyn, je dirais bien que je rôtirai en Enfer pour ça, mais il n'y a pas d'Enfer dans Arda. On sera deux à se faire bouffer par un Balrog, stout.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    sff9
    Lundi 18 Juin 2012 à 21:40

    J'adore. Mais au final, t'en as pensé quoi ?

    2
    Lundi 18 Juin 2012 à 23:18

    J'ai adoré, bien sûr ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :