• Les chiffres monoalphabétiques de transposition

    Les principes de la transposition
    Cryptographie


    Dans un chiffre de transposition, chaque lettre reste ce qu'elle est. Un a sera toujours un a, un t toujours un t. Le principe est celui des anagrammes : mélanger les lettres composant le message.
    Ainsi, bac et cab sont des anagrammes - il suffit d'appliquer ce principe à l'ensemble du message, en suivant une règle définie afin que Bernard puisse déchiffrer le message.

    ¤ Le Rail Fence
    Il s'agit d'un classique du genre. Le principe : écrire le message sur x lignes, et réécrire le message en prenant une lettre sur chaque ligne :

    ex : on souhaite crypter la phrase "Les partiels sont dans un mois." avec un Rail Fence à deux lignes.

    1ère étape : écrire le texte sur deux lignes (Alice)
    e
    s
    p
    a
    r
    t
    i
    e
    l
    s
    s
    o
    n
    t
    d
    a
    n
    s
    u
    n
    m
    o
    i
    s
    .

    2ème étape : réécrire le message suivant le chiffre (Alice)
    -> Lnetsdpaanrstuinemlosisso.

    3ème étape : lecture par Bernard
    Il est bien évidemment crucial que Bernard connaisse le nombre de lignes utilisé. Il lui suffira de recopier le texte chiffré sur autant de lignes qu'Alice en a utilisé pour reconstituer le tableau de départ et voir apparaître le texte clair.


    ¤ D'autres techniques peuvent être utilisées pour mélanger les lettres, mais le résultat est toujours le même : un anagramme du message d'origine.

    ¤ La transposition est davantage utilisée en combinaison avec un chiffre de substitution que seule (chiffre ADFGVX par exemple), mais le principe reste le même. Le cadre est toutefois différent et mérite à lui seul un article entier - donc, on verra ça plus tard.


    Cryptanalyse


    ¤ Inutile de chercher tous les anagrammes possibles (sauf pour un message extrêmement court), c'est fatigant et beaucoup trop long. Il est toujours possible de commencer par essayer quelques chiffres simples (un Rail Fence à deux ou trois lignes, par exemple). On ne sait jamais, ça pourrait marcher, si Alice n'a pas recherché un bon niveau de sécurité.

    ¤ L'analyse de fréquence
    Elle doit rester le premier réflexe face à un texte chiffré. Dans le cas d'un chiffre de transposition, les fréquences de la langue originelle seront respectées, chaque lettre restant ce qu'elle est (seule sa place dans le message est modifiée). Elle n'apporte donc pas grand-chose, à part permettre d'identifier qu'il s'agit d'un chiffre monoalphabétique de transposition.

    ¤ Identifier des séquences
    La langue ayant été identifiée, il faut rechercher des séquences se répétant. En français, il est assez pratique de commencer par rechercher les doublons  (dans l'ordre: ss, ll, mm, rr, tt, nn, pp, ee, cc, ff) et les mots de trois lettres les plus fréquents ( que, les, son, mon, pas, lui, une, des, qui, est) ou d'autres séquences courantes (ion, ent...).
    L'objectif est donc globalement, contrairement aux chiffres de substitution, de retrouver l'algorithme utilisé.

    ¤ Les mots probables
    Si vous avez une idée du contenu du message, il est possible d'essayer de retrouver certains mots afin d'identifier la séquence de chiffrement.

    ¤ Chercher des anagrammes
    Il est possible de chercher des anagrammes des premiers caractères. L'apparition d'une séquence prononçable ou ayant un sens permet alors d'identifier la clef. Mais attention, un Rail Fence utilisant de nombreuses lignes décourage ce genre de pratiques.



    Force et faiblesse


    Un chiffre de transposition est "relativement" solide ; en effet, la cryptanalyse est assez emm...nuyeuse avec l'impossibilité d'utiliser les analyses de fréquence. Le coupler avec un chiffre de substitution renforce encore la sécurité, mais attention, il n'est surtout pas infaillible ! Il découragera les cryptanalystes novices (et encore) sans pour autant barrer la route aux autres.
    Bref, à ne pas utiliser pour les documents importants !

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :