• Le Sphinx

    In a dim corner of my room,
    For longer than my fancy thinks,
    A beautiful and silent Sphinx
    Has watched me, through the shifting gloom.

    Inviolate and immobile,
    She does not rise, she does not stir,
    For silver moons are naught to her
    And naught to her the suns that reel.

    Red follows grey accross the air,
    The waves of moonlight ebb and flow
    But with the Dawn she does not go
    And in the night-time she is there...


    Oscar Wilde

    Dans un coin sombre de ma chambre, depuis plus longtemps que je ne le pense, un Sphinx beau, et silencieux, me regarde à travers l'ombre changeante. Distante et immobile, elle ne se lève pas, ne bouge point, car les lunes d'argent ne lui sont rien non plus que la ronde des soleils. Le rouge suit le gris à travers la brise, les vagues de la lumière de lune fluent et refluent, mais avec l'Aube elle ne s'en va point et elle reste dans le soir...

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :