• Le sommet de la chaîne alimentaire

    Ne nous y trompons pas : dans un bloc opératoire, le lion superbe faisant trembler la savane, ce n'est pas le chirurgien. Non, c'est Madame (ou Monsieur) La Cadre De Santé Du Bloc Opératoire.

    Anesthésistes et chirurgiens proposent ; Madame La Cadre De Santé dispose.

    Je n'aime pas devoir l'appeler pour rajouter un patient au programme. Exemple type :

    — Voui, bonjour Madame La Cadre De Santé Du Bloc Opératoire... C'est Stockholm, une des internes...
    — Bonjour.
    — J'appelais pour rajouter des patients au programme, vendredi matin. [Oui, je fais des tirs groupés, ça évite d'appeler plusieurs fois]
    — Allez-y.
    — Alors il y a un Port-A-Cath, chez madame Alézy Onyva, de pneumo HS, sous locale. Puis un débridement pleural par thoracotomie, chez monsieur Jay de Lafièvre, ce sera septique. Puis une ablation de fil d'acier de sternotomie, sous locale, chez monsieur Olala Jesenslesennuis. Ce sera septique aussi.
    — Septique ? Sous locale ? Ah mais non c'est pas possible.
    — Si ? Pourquoi ?
    — Mais je ne devrais pas avoir à vous apprendre qu'une anesthésie locale est totalement inefficace dans un contexte infectieux.
    — Ben... Si, ça marche un peu, quand même... Puis c'est pas du fil d'acier qu'il est infecté, c'est plus genre de ses escarres talonnières, 'fin je dis ça je dis rien... 
    — Il faut qu'il voie un anesthésiste. Sous locale c'est pas possible.
    — [mensonge inside] Les anesths l'ont vu, ils ont dit d'accord pour la locale. 
    — Ah, si les anesthésistes l'ont vu... *reniflement de supériorité* Bon, ensuite ?
    — Ensuite, il faut qu'on reprenne madame Trachée, et il faut prévoir une Jet-ventilation. 
    Ouf, c'est dit. Le plus dur pour la fin. Un silence mauvais résonne à l'autre bout du fil.
    — Faudrait qu'elle passe en premier. A huit heures.
    Toujours le silence, comme une machine à vapeur en train de faire monter la pression.
    — Puis si on pouvait avoir deux salles, du coup.
    Est-ce-que-je-dois-vous-rappeler-que-le-vendredi-normalement-vous-n'opérez-pas ? Il-n'y-a-aucun-programme-chez-vous-ce-jour-là, ça-n'est-pas-pour-ouvrir-une-deuxième-salle-et-encore-moins-avant-dix-heures. De-toutes-façons-vous-n'aurez-qu'un-seul-opérateur-alors-vous-n'aurez-qu'une-seule-salle.
    —  Euh... En fait, mes Chefs-Chéris se sont mis d'accord, il n'y en aura qu'un seul au staff, et du coup les deux autres pourront opérer...
    — Vous n'aurez qu'une seule salle. Vous n'aviez qu'à ne pas rajouter tous ces malades pour vendredi.
    — Mais on va finir à pas d'heure !
    — Mais ça n'est pas mon problème ! Il ne fallait pas en programmer autant ! 
    — Mais...
    — Une seule salle. Point. Final. 

    Genre on l'a fait exprès de se garder tous les malades semi-urgents pour vendredi matin.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    **Mimi** Profil de **Mimi**
    Samedi 11 Septembre 2010 à 16:54

    Je vois qu'on a à peu près les mêmes sussu. Et que la loi de Murphy est la même partout, aussi : c'est toujours le vendredi à 15h quand la première équipe quitte le bloc qu'on te débusque les PACs infectés et les pneumo vieux de 5 jours qui traînent dans les services de médecine... qu'on t'envoie pour bloc en urgence, et tiens dans la foulée gardez-le donc en post-op pour le week-end voire plus si affinités...

    (PS : recoucou, j'arrive enfin à nouveau à me connecter et à commenter, youpi ! Et, toujours aussi hilarantes tes petites vidéos, tu déniches ça où?!)

    2
    Samedi 11 Septembre 2010 à 21:04

    De toutes façons, je suis persuadée que pour être surveillante au bloc, il faut signer de son sang un pacte avec Dark Vador.

    Et la joie, quand il est quinze heures, de découvrir qu'il y a une IBODE pour quinze blocs en train de tourner...

    Mais je trouve qu'avec la fin de l'été, on essaye moins de nous forcer des hébergements, en particulier de la part des services de médecine des périphériques ;)

    (Les vidéos, je les trouve souvent sur Suivez le Geek.)

    3
    Mottate
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 10:41

    Vu de l'extérieur, je n'imaginais pas que l'hôpital était à ce point soumis aux caprices administratifs... Ca doit finir par être usant (d'où l'astuce des tirs groupés, d'ailleurs...).

    4
    quiche
    Lundi 4 Octobre 2010 à 22:08

    C'est tellement vrai! On dirait que tu les rajoute pour le plaisir plutôt que de partir en we plus tôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :