• Le Geek

    Geek - n. m. (terme anglais se prononçant guick ou djick selon les écoles) : désigne toute personne de sexe masculin très attirée par les sciences (mathématiques avancées, physique quantique, chimie organique) et plus spécifiquement par l'informatique. (NB: le féminin de geek est geekette ; leurs caractéristiques sont globalement identiques, mais la gent féminine vient déjà de souffrir dans cette rubrique, et puis les geeks sont plus rigolos que les geekettes...).

    Pour faire court, le geek est celui dont il vous faut à tout prix être l'ami. Parce que c'est celui qui arrivera à la rescousse quand votre ordinateur sera mal en point - le geek adore dépanner ses amis non-geeks. Il arrivera en général dans la demi-journée (un peu moins si c'est le week-end) et commencera par vitupérer contre votre fournisseur d'accès, quelle que soit la raison du dépannage. Le fournisseur d'accès est un escroc, son modem est pourri (forcément, quand on voit les matériaux qu'ils utilisent !) et son offre tout bonnement scandaleuse. Mais ils se tiennent tous, et celui-ci est peut-être le moins pire (mais après tout, c'est le geek lui-même qui vous l'a recommandé).
    Puis le geek se mettra à l'oeuvre. Idéalement, votre ordinateur est déjà allumé. Après un reniflement désobligeant sur votre utilisation récurrente de Windaube (oui, bon, tout le monde ne peut pas tourner sous Linux, mais Leopard est un sacré bon OS. Té, à ce propos, Steve Jobs, à la KeyNote...), le geek s'installera aux commandes, tout beau dans ses vêtements de sport, fera craquer ses articulations, et ensuite tout devient très simple. Avant que vous n'ayez eu le temps de dire "Kunbutu", votre ami a téléchargé trois applications différentes, effectué sept manipulations tellement simples, et la machine fonctionne. Comme neuf - en mieux.
    "J'aurais même pu te le faire par téléphone" explique alors le geek, modeste,"mais je préférais venir."

    Car, c'est bien connu, vous êtes une quiche en informatique. Mais alors la quiche absolue - sauf que votre ami geek a la délicatesse de ne pas insister sur ce point. Il sait que vous êtes complètement à la ramasse, mais bon, tout le monde ne peut pas être geek. Et, s'il a bon coeur, il prendra votre éducation en main.
    Tout commence en général par le téléchargement de Firefox - c'est tellement mieux .
    Et alors là, vous allez bien vous amuser avec les modules complémentaires. Météo, bloqueurs de pop-ups, navigation par onglets avec de zoulis effets d'optique - une expérience très excitante. Si vous avez bien travaillé (téléchargé un peu plus de la moitié des modules complémentaires disponibles, en fait), à sa prochaine visite, votre ami s'écriera, charmé:
    "On se croierait sous Mac !"
    Le compliment suprême.

    Et après, ça dégénère. Si vous êtes un minimum influençable, vous allez bientôt vous enthousiasmer pour les différentes versions de MacOS (qui sait, vous irez peut-être jusqu'à regarder la KeyNote !), et vous demanderez ce que c'est qu'une adresse IP, à quoi ça sert, comment c'est généré, et que veut dire chaque groupe de chiffres...
    A ce moment-là doit retentir le signal d'alarme. Spécialement si vous commencez à vous intéresser au codage HTML.

    Parce que vous êtes en train de vous geekiser sérieusement.

    Toutefois, avant de considérer l'hospitalisation d'office en unité psychiatrique, plusieurs points sont à considérer.
    Primo, êtes-vous un fan de science fiction ? Connaissez-vous tous les épisodes de Star Trek par coeur, et parlez-vous klingon ? Savez-vous d'où vient Spock, et pourquoi il a les oreilles pointues (ma réponse: sa mère les lui a trop tirées quand il était petit parce qu'il refusait de manger la soupe aux carottes qui l'aurait rendu aimable et souriant) ?
    Idôlatrez-vous la trilogie originale de Star Wars, et vous êtes vous construit un sabrolaser en état de marche ?
    Et, plus important, aimez-vous la trilogie Matrix (alias Le Triomphe du Geek). Car, bien loin de la portée quasi-mystique que certains lui accordent, Matrix est une seule chose: le combat d'un geek contre un système d'exploitation tout pourri. Et, comme de bien entendu, tout geek qui se respecte ne peut qu'adorer ça. Donc, si vous êtes allergique à la science-fiction, tout n'est pas perdu.
    Ces questions préliminaires éliminées, nous pouvons passer à la nouvelle passion du geek standard: la fantasy.
    Si vous pouvez citer les noms des treize Nains apparaissant dans le Hobbit, si vous avez un jour manifesté un intérêt envers les langues elfiques, kenya et sindarin, quelles sont les relations existant entre elle et de quels authentiques langages elles sont issues... Si vous connaissez la généalogie de la Maison de Fëanor, et où se trouve l'erreur dans la parenté de Galadriel et Celeborn (et accessoirement si vous savez parfaitement de quoi je parle)... Il y a un peu de souci à se faire.
    Surtout si vous êtes fan d'Harry Potter. Si vous connaissez chacun des sortilèges utilisés au cours des sept tomes... si votre personnage préféré est l'un des jumeaux Weasley... attention.

    Mais il faut encore garder espoir.

    Car, en plus de cumuler ces quelques particularités psychologiques, le geek présente des goûts un brin originaux. Pas de panique, peut-être en êtes-vous exempt.
    Le geek est connu pour s'alimenter de pizzas - livrées à domicile, bien entendu ! Et le geek aura téléphoné avec son iPhone flambant neuf, car il aura eu la patience d'attendre que les prix baissent ("pas comme ces cons qui se sont rués dessus dès la sortie - tu parles de geeks ! Mwahahahahahaha !").
    La pizza descend souvent poussée par diverses boissons non naturelles : Coca-Cola, Pepsi, bière... pendant que le geek jouera en ligne à WoW (World of Warcraft, quelque chose paraît-il de vraiment cool). Eh oui, le geek connaît plus de monde sur Internet que IRL.
    Pardon.
    Dans la vraie vie.
    (Tant que j'y suis, un petit coucou à oublie13, minicat14, divarvel, Payda, cpt-pioupiou, TGF, Thork, ECCO, Clark Gaybeul, bbubulle, Loulou 86, Salieri, KaLiE et GBV).
    Eh oui, le geek connaît toutes sortes d'expressions singulières et autres acronymes sibyllins : IRL, widgets, PHP, OMGWTFBBQ (j'ai mis un moment à comprendre ce que celle-là voulait dire, je vous laisse deviner. NB: geeks s'abstenir), p0wned, et autres n00b. Et, pour lui, les cookies sont de délicieux délices.
    Ceci dit, lorsqu'il a fini de manger sa pizza et ses petits gâteaux à la sauce Mozilla, le geek va devoir sortir. Parfois pour aller travailler (de préférence dans une boîte d'informatique), parfois pour se rendre dans des soirées de geeks.

    Il est en effet temps de mettre un terme la légende. Le geek n'est pas un être asocial. Il n'est pas un sociopathe. Non, il aime rencontrer des gens - qui partagent sa passion, cela va sans dire. C'est ainsi que se remplissent les rencontres IRL de divers jeux de rôles en ligne (en costume, s'il vous plaît). Et de cette manière, le geek va porter la bonne parole linuxienne aux populations païennes qui ignorent le dieu Pingouin, et ne vénèrent même pas le Renard-De-Feu-Qui-Est-En-Fait-Un-Panda (et ne vont pas plus à l'Opera qu'ils ne partent en Safari).

    C'est ainsi que vous vous ferez brancher par votre ami le geek toute une soirée durant. Il parlera quatre heures d'affilées, montre en main, pour vous expliquer les fonctionnalités de Leopard, pour vous dire combien aura coûté Vista (plus qu'une mission Apollo), si Harry va mourir, et pourquoi il est fan de Gimli. Vous apprendrez également à manier un ordinateur autrement que tata Margot ; vous ferez une liste de logiciels gratuits à télécharger dès votre retour chez vous, et vous pourrez écrire un livre intitulé "Quel antivirus choisir - ou pourquoi Norton est une grosse bouse".

    La tête bourdonnante, vous rentrerez chez vous, prêt à vous coucher - puis vous aviserez votre ordinateur, gentiment posé sur le bureau... D'un geste que vous ne contrôlerez pas, vous l'allumerez et commencerez automatiquement à mettre en pratique les conseils du Geek.
    La pâleur laiteuse de l'écran sera la seule lumière éclairant la pièce et, sans raison, vous aurez un rire trop haut perché.
    Votre schizophrénie latente enfin dévoilée, vous achèterez une collection complète de figurines de la trilogie originale de StarWars sur eBay.


    Le destin s'est accompli, DarkVador est votre père, et vous êtes un Geek.
    Mes condoléances à la famille.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Octobre 2007 à 18:34
    Héhé, alors (miam) :
    djick selon les écoles "Ceux qui prononcent comme ça faut les éliminer. Tous."
    Pour le iPhone, je connais pas beaucoup de geeks qui vont se l'acheter, c'est bon pour les fashion victims, mais niveau possibilités...


    Un article bien vrai, et surtout qui n'est pas empreint du dédain habituel manifesté par les "normaux", ça fait plaisir ;-)
    Je rajouterais Terry Pratchett et Isaac Asimov aux auteurs fétiches du geek.

    Sinon, WoW n'est pas partiqué par tous les geeks, les programmeurs répugnent à la perte de temps qu'est le jeu ^^ (ou alors vite fait, de temps en temps)
    2
    Vendredi 26 Octobre 2007 à 18:35
    Juste à titre de rajout, le OMGWTFBBQ, c'est vrai qu'il s'invente pas ^^
    3
    russlena
    Vendredi 26 Octobre 2007 à 20:20
    en fait stock est pas tout a fait 'normale'... rapport a la geek attitude....
    forcément....
    mdr
    4
    Vendredi 26 Octobre 2007 à 21:42
    Je ne suis pas d'accord ! Oui, certains signes cliniques sont présents, mais il n'y a aucun critère de gravité...
    5
    lorna
    Mercredi 31 Octobre 2007 à 19:59
    dites, quand on parle pas cadavre ensemble, vous écrivez plutôt bien, et votre article sur le Geek est terriblement drôle.... vous avez dénoncé pas mal de mes potes, je vais les regarder autrement.... mais vous savez... pour Mac.... ils ont raisons..... ;-))))
    6
    Mercredi 31 Octobre 2007 à 21:31
    Bien sûr qu'ils ont raison ! Les vrais héros sont souvent méconnus...
    7
    KaLiE
    Lundi 5 Novembre 2007 à 00:24
    ah la classe je suis citée dans ton blog
    sinon je dois être un peu geek sur les bords (rapport star wars , fantasy toussa toussa)
    8
    Lundi 12 Novembre 2007 à 01:08
    Hey mais tu fais pratiquement ma description ^^ A part les "vêtements de sports", WoW, et l'heroic fantasy, puisque comme le fait justement remarquer divarvel, je fais partie des programmeurs que la perte de temps répugne.
    9
    bregolhen
    Mercredi 21 Mars 2012 à 11:25

    C'est tellement criant de verite....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :