• La Série des Séries épisode 1 : des débuts difficiles

    ( Pour plus de facilité, le titre des épisodes suivants sera sur le motif : La SDS E02, E03...)

    Le matin du premier novembre, Bichette s'est réveillée avec un sacré mal de crâne et de vagues souvenirs d'une soirée monstrueuse la veille à l'internat. Il y avait eu un flamand rose et, entre autres, une reproduction d'un Picasso de la période bleue.

    Avec un grognement, Bichette s'est retournée et a hurlé : il y avait quelqu'un d'autre dans son lit.

    L'affichage vert du radio-réveil a continué à clignoter. L'inconnu a grogné.

    — Putain, il est quoi, quelle heure, a-t-il articulé avec romantisme. Oh merde je suis d'astreinte. Chier.
    — ... T'es qui ?
    — Chai pas... Le flamand rose m'a attaqué... Je crois que j'ai fais comme une attaque de panique...

    Alors, Bichette s'est souvenu. L'horreur d'un flamand rose fou. La phobie que ce type avait des flamands roses, même normaux au plan psychiatrique. La crise de spasmophilie qu'il (le type) avait alors fait, et Bichette s'était retrouvée à le pousser dans son studio de l'internat pour ne pas qu'il se jette par la fenêtre du rez-de-chaussée et abime le capot d'une voiture dans son raptus suicidaire raté.
    Le type était encore habillé, d'ailleurs. Il y avait sur sa chemise froissée des déchirures qui auraient pu être faites par le bec du flamand rose.

    Mais aussi quelle idée avait eu le président de l'internat de vouloir jouer au criquet avec cet oiseau de merde ?!

    — Putaaaainchuid'astreinte, putaaaainchuid'astreinte, sanglotait le type, encore sous le choc. Faut qu'j'me lève. T'aurais pas de l'Atarax ? J'ai trop peur, il va venir me chercher, je suis sûr, si ça se trouve il est là, derrière la porte, il me guette, il m'attend... Faut que j'aille faire la visite...
    — Mais t'es qui, d'abord ? 
    — Ben, Antoine Antisex... Chui interne en neuro-cardio-chirurgie pédiatrique du cancer orthopédique des aveugles... Dis-moi que le flamand rose est parti... Steuplé... Je prends mon poste de chef demain...

    Bichette a hurlé. Encore. Mais dans sa tête, cette fois. Parce que ce type, c'était son chef à elle.

    La veille au soir (si tant est que trois heures du matin comptent comme encore le soir), elle se trouvait au milieu de l'internat un verre à la main lorsqu'un copain lui avait proposé de lui faire voir son futur chef au changement de stage. Antoine Antisex avait lui aussi un verre à la main, et Bichette était allée voir cette drôle de bête d'un peu plus près, lorsque le président de l'internat, superbe dans son costume de Roi de Cœur fluorescent, avait apporté le flamand rose.

    Et on lui avait laissé Antisex et sa crise de panique sur les bras, puisque c'était son chef, donc sa merde.

    — Casse-toi, demanda alors Bichette. S'il te plaît. Je te jure que le flamand rose est parti. Juste... casse-toi.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Antonia
    Jeudi 13 Janvier 2011 à 08:46

    On dirait du Grey's Anatomy..........

    2
    Jeudi 13 Janvier 2011 à 11:38

    C'est fait exprès, c'est le principe du truc ;) Mais dans Grey's Anatomy, il n'y a pas de flamands roses.

    3
    Antonia
    Jeudi 13 Janvier 2011 à 17:15

    Je me disais aussi......On dirait Meredith en plein premier épisode qui se réveille auprés du Docteur Mamour avant de rejoindre le Seattle Catastrophe ou déboulent des pauvres gens au minimum traversés par un tronc d'arbre, amputés des deux bras ou embrochés par deux par une poutre métalllique.


    (je suis une buse........pas du métier mais quand même, ils se foutent un peu de notre g****le dans l'état de Washington)

    4
    gaspy
    Jeudi 13 Janvier 2011 à 21:38

    Parce qu'on connaît tous un Antoine Antisex flamand-phobique (ou qui pourrait l'être)... et qu'on aimerait pas se réveiller murgé un peu désorienté dans le même lit que lui ! Vivement le prochain épisode, je suis impatient de voir les autres personnages en action ^^

    5
    **Mimi** Profil de **Mimi**
    Vendredi 14 Janvier 2011 à 20:12

    Un hospital-soap rédigé sous MEOPA... Yeah !!! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :