• La paix ratatouille



    Certains feraient bien de s'en inspirer. La paix ratatouille, ça ne paraît pas une si mauvaise idée : si tout le monde peut manger de la ratatouille...

    Samedi, j'ai traversé la place de Jaude, à Clermont-Ferrand (site historique où le bouclier de Brennus fut brandi la semaine dernière). En lieu et place d'une déferlante jaune et bleue, il y avait, sous Vercingétorix, une course de vélos familiale et sympatoche. De l'autre côté de la place, sous Desaix, il y avait une manifestation de soutien pour les Palestiniens de la bande de Gaza.
    D'un côté, un homme-mégaphone criait qu'il reste des places dans la course, et plus on est de fous, plus on rit. De l'autre côté, une femme-hauts-parleurs clamait que l'action d'Israël est illégale et qu'il fallait boycotter les fruits et légumes israéliens, pas par racisme envers les Israéliens, mais en punition de la politique de leur État, et qu'il fallait se contenter de ne pas acheter les produits des colonies parce que les autres, c'était OK. 

    J'ai eu du mal à comprendre le distinguo. Comment peut-on savoir avec certitude que le producteur des fruits et légumes qu'on achète habite dans ces fameuses colonies ? C'est pas écrit sur l'étiquette.

    Oui, 80 % de la population de Gaza vit dans une misère noire, sans eau potable, sans soins, sans nourriture, et dépend de l'aide internationale.
    Mais est-ce que le dire place de Jaude aidera ces gens ?
    A mon humble avis, non. Depuis quelques décennies que ça dure, les gens sont au courant. Mais c'est loin.
    Est-ce que les peaceniks à keffieh avaient véritablement le moyen, ce samedi, d'influencer la paix en Palestine ?

    J'ai pensé à Eureka Street. J'ai pensé que non.

    J'espère que les manifestants étaient de vrais pacifistes et non de vulgaires peaceniks. J'espère qu'ils ont d'autres moyens de se faire écouter que les manifestations place de Jaude, entre une course de vélos et un centre commercial. Et j'espère surtout que, s'ils ont ces moyens, ils les utilisent. Sinon, ils ne seront jamais que des peaceniks — grandes gueules, mais ne font rien. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :