• Kim (Rudyard Kipling)

    Titre original: Kim

    Première publication en 1901
    Kim (Rudyard Kipling)
    L'histoire


    Dans l'Inde de la colonisation britannique, Kipling nous livre, dans son roman le plus achevé, l'apprentissage du métier d'espion par un jeune garçon.

    Kimball O'Hara, dit Kim, n'a reçu comme seul héritage de son père que trois documents, qui établissent son statut de fils de soldat et le recommandent à une loge maçonique. Mais l'enfant, ignorant du sens de ces documents, se contente de souvenirs confus issus de sa première enfance et pense que « un grand taureau sur champ vert, avec le colonel sur son grand cheval et neuf cents diables » viendront le chercher.
    Cette prophétie en tête, il gagne sa vie en mendiant, jusqu'au jour où il rencontre un lama tibétain à la recherche d'une rivière sacrée, et décide de lui servir de disciple, ou "chela".

    Commence alors un voyage initiatique à travers l'Inde flamboyante de Kipling, voyage marqué par la verve de Kim et la sagesse du vieil homme, jusqu'à ce qu'un régiment croise leur chemin, avec son colonel et son drapeau vert irlandais...
    Kim est alors pris sous la protection de l'armée, et envoyé dans une école privée, où il reçoit la meilleure éducation anglaise. Mais, durant les vacances, il s'échappe des murs blancs du pensionnat et rejoint toujours un étrange vendeur de pierres précieuses qui, peu à peu, le transforme en espion au service de la Couronne britannique, dont le destin est de servir au Grand Jeu, face cachée d'un conflit en cours.


    Mon avis


    Kipling, au sommet de son art, nous transporte dans une Inde colorée et fantastique, regorgeant de misère noble et de beauté royale, et qui touche à la frontière du mythe. On retrouve au centre de ce texte les thèmes chers au coeur de l'auteur britannique: les enfances sauvages, la philosophie indienne, la culture ayant émergé de la colonisation britannique... Si Kipling parle de l'Inde qu'il a connue avec autant de talent, c'est bien parce qu'il l'aimait, et cette passion est palpable à chaque ligne, depuis les riches plaines du centre de l'Inde jusqu'aux contreforts de l'Himalaya. La vision de l'Inde que nous offre ce livre est double, celle d'un homme qui l'aimait profondément, et la connaissait sous toutes ses facettes.

    Le style de Kipling est également ici à son plus fort, passant de la gouaille de Kim à la sagesse immémoriale du lama, un instant décrivant un pays ou un homme avec cette précision si riche qui lui est propre, et l'autre coupant court à toute émotion superflue. Kim est ainsi tout à la fois un roman d'espionnage, un récit initiatique et un roman d'aventures, mais aussi plus que cela, car il s'agit de l'un de ces chefs d'oeuvre qui ne prennent pas une ride, puisque les thèmes qu'ils abordent, tout autant que leur style, sont, au fond, intemporels.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :