• Four Stone Walls

    Capercaillie (Ecosse)

    Cette chanson des Capercaillie parle des Clearances qui ont bouleversé l'Ecosse à la fin du XIXème siècle.
    Contraints par les riches propriétaires terriens (Anglais ou sous l'influence anglaise) à abandonner leurs habitations, ceux-ci allant jusqu'à incendier des villages pour en chasser les populations, des milliers d'Ecossais ont ainsi traversé l'Atlantique sur des bateaux en piteux état (souvent d'anciens navires ayant servi à la traite des Noirs). Tout cela pour être déportés principalement au Canada (l'île de Cap Breton abrite d'ailleurs une importante communauté de souche écossaise, qui parle le gaélique le plus pur qui soit) et dans des terres vides et hostiles, loin de chez eux.
    La raison àcela ? L'argent, bien évidemment. Il revenait moins cher de chasser ses métayers que de réparer leurs maisons, car la pauvreté du sol des Highlands ne permet pas de récoltes offrant un bénéfice suffisant pour les propriétaires avides.
    De cette pressurisation de la population est née la réputation d'avarice des Ecossais, réputation bien peu méritée, car ils sont sans doute l'un des peuples les plus chaleureux et les plus hospitaliers qui soient.

    Les Clearances marquent encore aujourd'hui l'esprit des habitants des Highlands, et une amie m'a raconté comment le laird avait fait mettre le feu à la maison de son arrière-grand-mère, et l'histoire de la fuite du village... Il s'agit d'un héritage aussi lourd et marquant que le souvenir, en Irlande, de l'oppression britannique d'avant l'indépendance.

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :