• Fanfan la Tulipe



    Réalisé par Gérard Krawcyk (2003)

    Avec Vincent Perez, Penelope Cruz, Didier Bourdon
    Fanfan la TulipeSynopsis


    Dans la France du XVIIIème siècle, la Guerre de Sept Ans fait rage ; l'armée du roi de France recrute tant et plus.
    Afin d'éviter un mariage indésirable, Fanfan, un bel aventurier à la verve étincellante, s'engage dans le régiment d'Aquitaine, encouragé par la belle Adeline, une gitane promise au sergent recruteur... Lorsque, sur la route du régiment, Fanfan défend madame de Pompadour et la fille du roi, il y voit un signe du ciel. Sa destinée est de mener une brillante carrière militaire et d'épouser la princesse !

    C'est ainsi que Fanfan va s'embarquer dans les complexes histoires de complots et de trahison se tramant au campement royal. Et, si le dénouement n'est pas celui qu'il espérait, il n'en trouvera pas moins le bonheur, au terme d'une série d'aventures de cape et d'épée hautes en couleur.



    Mon avis


    Ce Fanfan-là est un film de très grande qualité, et pour une raison très simple. Il se joue des conventions des films de cape et d'épée et fait voler en éclats, à grands coups de rires, les poncifs du genre. Car, avant tout, Fanfan la Tulipe est une comédie.

    Vincent Perez n'apporte pas au rôle de Fanfan le sérieux héroïque de Gérard Philippe dans la première version ; il est beau, drôle et courageux, manie l'épée avec dextérité... et s'en moque avec un naturel éblouissant. Didier Bourdon est un Louis XV faible et versatile, bien loin de l'image traditionnelle du roi noble et juste (bien qu'il se révèle très "royal" à la fin), et Penelope Cruz, la seule dont le rôle soit "sérieux", ferait presque tache au milieu de cette débauche d'humour, si, justement, Adeline n'était mise en valeur par contraste. Tous les personnages, en effet, prennent l'histoire avec légèreté, même le traître Corsini (Gérard Laroche, excellentissime).

    Fanfan la Tulipe est une brillante comédie, légère et enlevée. Rien ici n'est lourd ou terne - c'est l'esprit des salons des Lumières qui revit dans ce film libertin au sens originel, et le résultat est tout simplement éblouissant.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :