• Crèmerie

    Le grand public croit qu'il en va des livres comme des oeufs : il faut les consommer frais ; d'où le succès des nouveautés.

    Arthur Schopenhauer

    Je sais que ce n'est pas la saison, mais tant pis, je suis motivée pour en parler.

    Les rentrées littéraires.

    Ce raz-de-marée de bouquins neufs, toujours les mêmes, une vraie pompe à pognon. Le pétrole se tarira un jour, mais les éditeurs, eux, feront toujours leur beurre. Ces crémiers gros et gras ne font pas de la littérature, mais de l'épicerie. Et encore. Les épiciers, eux, ils se renouvellent.
    Lévy, Nothomb, Houellebecq, Musso, les autobiographies de chanteurs et d'acteurs : on tourne en circuit fermé.

    Toujours les mêmes auteurs, toujours les mêmes idées, toujours les mêmes titres. Un salmigondi estampillé
    littérature contemporaine envahit tous les ans, à périodes régulières, les étalages des libraires. C'est comme les impôts. On ne peut pas y couper. Et la moitié - non, les deux tiers - de ces livres sera oubliée dans quatre ans.

    De l'air, s'il vous plaît !

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    foortune
    Mercredi 12 Mars 2008 à 23:39
    bien dit l'ami! ^^ il n'y a pas que moi qui pense la même chose! le problème c'est que les gens sont des moutons (ou des boeufs au choix) qui s'extasient sur le dernier bouquin à la mode...même si c'est une daube...rien de nouveau au pays...les même titres, les même idées...pas un seul truc qui sort du lot. Une misère quoi
    2
    Mercredi 19 Mars 2008 à 15:54
    Et pourrais-tu me donner des exemples de ces mêmes idées, titres ? Je cerne pas le contemporain, donc j'aimerai comprendre (et me rassurer, pour la peine...)
    Juste par curiosité :D
    3
    M.
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 14:07

    Heureusement qu'ils seront oubliés dans 4 ans (voire moins). Parce qu'elever les simili-harlequins de Levy au rang de representants de la litterature francaise, c'est reconnaitre que cet art est tombé bien bas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :