• Chef-Chéri est de mauvais poil

    Je m'aperçois que ce blog est biaisé, et Chef-Chéri trop angélique. On a un peu l'impression que je suis dans un CHU de Bisounours :

     

     

    Bisounours chirurgien

    Hihi, on va l'opérer, c'est rigolo !

     

    Non. Chef-Chéri est un homme (et, à l'occasion, une femme), un vrai (ou une vraie). Chef-Chéri, il y a des jours, faut se ranger des voitures quand il gueule.

     

    Chirurgien grizzly

    Chef-Chéri n'apprécie pas ta manière de faire les nœuds

     

    Tout peut potentiellement le déclencher : les vraies conneries (enfin ça c'est normal, si tu le piques en refermant avec ta grosse aiguille de Fil-de-Pêche 2, faut pas tenter le diable non plus) comme les peccadilles (ah, la technique de la Petite Queue® n'est pas socialement acceptable aujourd'hui pour nouer le fil du drain) ou, pire, parfois, rien du tout (euh... pourquoi c'était mal de vouloir attendre qu'il soit dans le bloc pour commencer à champer ?).

    Quand ça arrive, une seule solution : la boucler.
    Dans ces jours-là, lorsqu'une seule compresse par terre va déchaîner des torrents de flammes (alors que d'habitude la panseuse peut balancer la moitié des pinces par terre sans risquer plus qu'un « oh, t'en fais pas, on va prendre une DeBakey sous sachet »), lorsque coller la bande collante à cinq millimètres de l'emplacement habituel déclenche les Sept Plaies d'Égypte, bref, lorsque la tendre épouse de Chef-Chéri (ou son tendre époux) a oublié de lui faire un bisou le matin avant de partir, lorsque les gosses ont vomi dans la voiture, lorsque le chargeur de portable est perdu, lorsqu'il y a vingt-et-un mille consults l'après-midi jusqu'à pas d'heure, lorsque le pain n'était pas frais ou que le chat a pissé sur la banquette, l'interne avisé sait que son salut tient en une bouche bien fermée, un regard bien concentré sur le champ, et des mains qui essayent de se montrer plus agiles que d'habitude.

    Évidemment, c'est précisément ce jour-là que l'interne avisé oubliera la marotte de Chef-Chéri sur la manière de fixer les trucs au champ ou de préparer les bidules, fera comme fait faire Chef-Chéri-Bis, et se fera fumer.
    On pourrait soutenir que le rôle de l'interne est justement de permettre à Chef-Chéri de se défouler en de telles occasions. Parce que sinon les panseuses vont toutes faire le gros burn-out, la dépression, et se faire arrêter trois mois (ou alors finir en syndrome de Stockholm caractérisé : pleurer à chaque fois qu'elles se font engueuler par Chef-Chéri, tout en le défendant chaudement auprès des IBODEs des autres services).

    En ce qui me concerne, je crois plutôt que le rôle de l'interne est de se faire oublier, ces jours-là. D'être un bon aide, de souquer ferme, et d'attendre que ça se tasse.
    D'autant plus que, deux heures après, Chef-Chéri peut se révéler tout à fait charmant et vouloir organiser un apéro de service impromptu. 

    Certains Chefs-Chéris ont, comme on dit, une réputation qui les précède à ce sujet. Certains Chefs-Chéris, on sait que quand on va au bloc avec eux on va en baver. On sait que, avec eux, ce sont les jours sans histoire qui se remarquent. On sait qu'il va falloir la jouer canard et laisser l'eau glisser sur ses plumes, sous peine de se faire dégoûter de la chirurgie.
    Et du coup, des fois, on est agréablement surpris. Quand deux-trois personnes bien intentionnées vous martèlent que Chef-Chéri bouffe trois internes à chaque petit-déjeûner, que faut pas l'écouter sinon tu vas te reconvertir en santé publique, enfin bref, qu'on s'attend à ça :

    Hannibal Lecter chirurgien

     ... et qu'en fait on se retrouve devant ça :

    Sad Keanu chirurgien

    ... comment dire, ça surprend.

    Quand on te vend un croquemitaine et que tu te retrouves à faire l'aide op de Grognours (avec le dessin sur le ventre et tout), ben en fait tu es bien content. D'accord, Grognours est capable de se transformer en grizzly à l'occasion, mais c'est pas qu'il est méchant. Ça peut être qu'il est juste tout triste. Ça peut être qu'il a envie de te parler du dernier Houellebecq en opérant, au lieu d'écouter RFM. Ça peut être aussi qu'il n'aime juste pas parler aux gens et que ça le fait chier quand on lui parle. Ça peut être qu'il a envie de travailler tranquille et qu'il faut juste s'adapter à son rythme.

    Du coup, maintenant, je me méfie davantage de ce qu'on me raconte sur les Chefs-Chéris. Et quand ils sont de mauvais poil, je la boucle et j'attends que ça passe. Et si ça ne passe pas, tant pis pour eux. Moi, je les aime bien, mes Chefs-Chéris, même emmerdants, et même si je préfère les calmes qui prennent le temps d'expliquer l'intervention à l'interne.


  • Commentaires

    1
    Askap
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 08:34

    Complètement d'accord avec toi, mais faut être capable de la fermer. Et quand t'es résidente (c'est comme ça qu'on appelait les internes MG avant) aux urgences, tes chef-chéris, tu connais, tu gères. Mais il faut téléphoner 127 fois par jours aux chef-chéris des autres pour caser tes hospits. Et là, c'est de la haute voltige. J'avais une technique qui en valait une autre, je téléphonais avec une voix d'ascenseur (ou de téléphone rose, selon le sexe de l'interlocuteur), peut-être par effet de mimétisme j'avais un peu moins d'insultes que mes collègues, mais en fin de journée quand t'en as marre de faire la p.... au bout du fil...

    2
    Kewan
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 13:48

    Pas tout à fait d'accord avec toi... Mais je ne suis plus au bloc depuis longtemps et je n'ai plus à supporter de Chef-Chéri.

    Tu es là pour apprendre mais aussi pour aider. Si tu n'es pas là, Chef-Chéri est dans la mouise. Pareil pour les panseuses (mais elles, elles sont syndiquées et elles ne dépendent pas du chef pour leur carrière).

    Alors, se passer les nerfs sur l'interne pour des broutilles, ou pour des raisons extérieures, c'est bas. C'est même petit. (Et ça stresse tout le bloc comme tu le dis, et on fait plus de bêtises...) A croire qu'il ne gère pas son stress ou qu'il a un problème d'expression de l'Autorité...

    K.

    PS Tu soulèves un autre mystère : pourquoi les blocs où il y a de la radio sont toujours sur des stations qu'on n'aime pas (comme RFM) ?

    3
    SP
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 19:56

    Et puis ceux qui veulent se reconvertir en santé publique, on les acceuille les bras ouverts, parce que pour nous, pas de chef-chéris lunatiques à la manière des chirugiens !

    4
    **Mimi** Profil de **Mimi**
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 20:31

    Kewan, 

    La radio c'est cheap, dans mon bloc certains chirurgiens ont investi dans des petites stations mp3 à enceintes ou des stations aïe-pod, comme ça ils ont leur playlist à eux !! (ceci dit le problème de fond reste : ça ne plaît jamais à tout le monde)

    J'ai un souvenir de PMO où j'étais bien contente qu'on me mette la radio pour finir à 7h du matin. Et on s'est retrouvés à chanter du Joe Dassin et se trémousser sur Mike Brant avec la panseuse, c'était juste énorme ! Donc je dirais que la tolérance à la musique dépend du contexte. Nostalgie, ça passe très bien en fin de nuit blanche difficile ! RFM dans la journée, faut voir !

    5
    Kewan
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 21:40

    @ Mimi

    Bonne idée, l'i-pod. Ceci dit il me faudrait bien au moins une nuit blanche sur un PMO (+ du café en perf) pour chanter du Mike Brant ou du Joe Dassin.

    Et comment danses-tu en refermant ? C'est un coup à se piquer, ça...

    @SP

    Des chefs lunatiques, on en a aussi ailleurs... Comment es-tu passé entre les gouttes ? A croire qu'en fac de médecine il y a un module "orgueil démesuré et comment passer sa colère sur les internes". Encore un que j'ai séché ! (il devait être obligatoire pour les cardiologues, celui-là )

    6
    Vendredi 19 Novembre 2010 à 00:08

    @ Mimi : je me souviens d'un ancien Chef-Chéri qui venait d'acheter un iPhone et avait mis toute sa musique dessus... Genre Goldman, Aznavour et Queen tout mélangé.
    Il a essayé une fois de le mettre au bloc. La deuxième, les panseuses ont essayé de le pendre avec le cordon d'alimentation, alors il n'a pas recommencé. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :