• 5. La lénition

    La lénition: règles et conditions d'utilisations générales

    a/do


    Càit et Cò às
    La lénition



    ¤ Généralités

    Nous avons déjà vu qu'il s'agit de l'interposition d'un h après la première lettre du mot, sauf si celle-ci est l, n, r ou une voyelle. Les mots commençant par sg, sm, sp ou st ne se lénitent pas non plus.

    La lénition intervient dans plusieurs cas:

    ¤ Pour interpeller quelqu'un

    cf. leçons précédentes


    ¤ Après glè (très):

    glè + beag (petit) = glè bheag
    glè + math (bien) = glè mhath
    glè + snog (joli) = glè shnog


    ¤ Après a/do:

    cf. infra


    ¤ Après mo (pronom possessif = mon)

    mo + bean = mo bhean (ma femme)
    mo + cèile = mo chèile (mon époux/épouse)
    mo + duine = mo dhuine (mon mari)





    A/do



    ¤ Généralités

    A (forme courante) ou do (forme formelle) sert à indiquer la destination (je vais à...). Attention donc les francophones, en gaélique, à indique l'origine et a la destination.
    A et do lénitent le mot les suivant:
    a + Glaschu = a Ghlaschu (donc, à Glasgow... c'est trompeur)
    do + Glaschu = do Ghlaschu (à Glasgow)


    ¤ Cas particulier: nom commençant pas une voyelle

    On insère alors dh' avant le mot, et il n'y a bien entendu pas de lénition:
    a + Inbhir Nis (Inverness) = a dh'Inbhir Nis
    do + Ile (Islay) = do dh'Ile


    ¤ dhan

    Si le mot suivant est précédé par an (le), alors a ou do se combine avec an, à la manière de à + le donnant au en français :
    a + an = dhan
    a + an oifis = dhan oifis - au bureau

    Si le mot suivant dhan commence par b, c, f, g, m ou p, il se lénite:
    a + An Gearasdan (Fort William) = dhan Ghearasdan - au Fort William
    a + an cidsin (cuisine) = dhan chidsin - à la cuisine




    ¤ Càit

    Càit est le pronom interrogatif servant à demander "d'où", un peu à la manière de cò às (cf. leçon précédente). Mais il existe une différence entre les deux:
        - Cò às s'intéresse à l'origine d'une personne. Cò às s'intéresse donc au passé.
        - Càit recherche le devenir, la localisation nouvelle. Càit s'intéresse au présent et au futur.

    Ainsi, on demande:
    Cò às a tha sibh ? - D'où êtes-vous originaire, d'où venez-vous ?
    mais
    Càit a'bheil sibh a fuireach ? - est-ce que vous vivez ?
    Càit a'bheil Alasdair ag obair ? - Où est-ce qu'Alasdair travaille ?

    Pour demander plus précisément la localisation de quelqu'un, on va pouvoir demander:
    A'bheil sibh à Inbhir Nis ? - Est-ce que vous êtes d'Inverness ?
    (on retrouve ici la structure de la phrase interrogative vue précédement, ainsi que l'utilisation de à (origine spatiale)).




    Exemple: dialogue


    Comme d'habitude, la traduction est en blanc à la suite des répliques ; surligner avec la souris pour la voir.


    Mòrag: Feasgar math ! 'S mise Mòrag Chaimbeul. Bonjour ! Je suis Marion Campbell.
    Ailean: Feasgar math dhuibh. 'S mise Ailean MacNeill. Cò às a tha sibh, a Mhòrag ? Bonjour à vous aussi. Je suis Allan MacNeill. D'où êtes-vous, Marion ?
    Mòrag: Tha mi às an Oban, ach tha mi a fuireach a Ghlaschu. Je suis d'Oban, mais j'habite à Glasgow.
    Arrive Ealasaid.
    Ailean: Seo Ealasaid, mo bhean. Tha sinne à Barraigh. Ealasaid, seo Mòrag ; tha e às an Oban. Voici Elisabeth, ma femme. Nous sommes de Barra. Elisabeth, voici Marion ; elle est d'Oban.
    Ealasaid: Càit a'bheil sibh ag obair, a Mhòrag ? Où est-ce que vous travaillez, Marion ?
    Mòrag: Tha mi fhèin agus mo chèile ag obair ann an taigh-òsda ann an Glaschu. Mon mari et moi travaillons dans un hôtel à Glasgow.
    Ailean: Glè mhath. Très bien.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :