• 2. Prononciation

    Règles de prononciation du gaélique
    Tous les phonèmes n'ont pas d'équivalent français, mais il est possible de trouver des sonorités approchantes. Le gaélique est en effet plus proche du français que de l'anglais du point de vue de la prononciation. Il est donc plus facile, a priori, pour un francophone que pour un anglophone de prononcer le gaélique. (source: Gaelic dictionary, Malcolm MacLennan)


    Les voyelles



    ¤ Voyelles fortes

    voyelle anglais français allemand gaélique 
     àfather
    passé
    Saat
    bàrd, brà
    a
     catpatte
    satt
    bata
    ò
    jaw, door
    encore ou
    chose
    Tor
    mòr, pòcaid
    o
    top ou coat
    homme ou sot
    Sonne ou ?
    poca ou bog
    ù
    sure, brewed
    tour
    Mut
    cùlan, tùr
    u
    brood
    tous
    Mutter
    tur


    ¤ Voyelles faibles

    voyelle anglais
    français
    allemand
    gaélique
    è
    jade
    près
    Beet
    sèimh, fhèin
    e
    get ou fell
    dé ou fait
    Gebote ou Bett
    le ou teth
    ì
    feel
    pire
    Beine
    sìn
    i
    fit ou bite
    ni ou tailler
    bin ou steif
    sinn ou tigh









    Il existe également des combinaisons de voyelles à la prononciation particulière, comme la diphtongue ao (dans caol, par exemple). Celles-ci seront vues plus tard, au fur et à mesure.



    Les consonnes



    ¤ Consonnes fortes (précédées ou suivies de a, o, u)

    NB: le ch gaélique se prononce grossièrement comme la jota espagnole. Il ne s'agit pas d'un son articulé, mais d'un souffle guttural qui ne doit en aucun cas accrocher la gorge.

    consonne son
    gaélique
    b : début de mot
    bbata
       partout ailleurs
    p
    cab
    bh :début de mot
     vbha
       partout ailleurs
    v ou w
    abhain
     c : début de mot
    c dur (coupe)

       partout ailleurs
    chk (comme dans Loch Katrine)
     aca
     ch ch de loch
    loch
    d : début de mot partout ailleurs
    d
    t
    dudh
    ad
     dhcf. gh
     
     ff
    fèin
     fhhabituellement silencieux
    fhèin
     g : début de mot
     g dur (gare)
    gabh
      partout ailleurs
    k
    adag
     ghun son  particulier au gaélique. Il s'agit d'un "ch" articulé.
    ghabh;
    loch dhubh
     hh aspiré
    hama
     ll
    latha
     mm
    mòr
     mhcomme bh, v
    mhòr
     nn
    a-nochd
     p : début de mot
    p
    pàigh
     partout ailleurs
     précédé d'un son "ch"
    ròpa
     phf
    phàigh
     rr
    rùm
     ss dur (soleil)
    sona
     shh aspiré (comme dans hat en anglais)
    shona
     t : début de mot
    t
    trì
       partout ailleurs
    précédé d'un son "ch"
    cat
     thh aspiré (hat)
    tha











































































    ¤ Consonnes faibles

     c: début de mot
    ceòl
       partout ailleurs
    comme dans l'allemand ich kenne
    aice
     chsh (chant)
    chì
    d
    dj (comme dans "jet")
    deiseil
    dh
    ill (caille)
     dheth
    g: début de mot
    g dur suivi d'un i 
    geal
      partout ailleurs
    k
    aige
     ghill (caille)
    gheal
    l
    l
    leabhar
    n
    n
    nighean
    s
    sh (chant)
     sin
    t : début de mot
    tsh (tchin tchin ;) )
    teth
     partout ailleurs
    précédé d'un son "ch "
    cait






























    En conclusion


    Cette leçon est indigeste, je le sais, et je m'en excuse. Mais il est indispensable de connaître les règles de prononciation, sous peine de ne pouvoir continuer.
    Les syllabes accentuées sont, en général, celles qui portent l'accent tonique du mot. Et l'abondance de ce son "ch" si caractéristique ne doit pas rebuter: il donne le rythme des mots. J'aime bien le considérer comme un tremplin vers le phonème qui le suit, puisque c'est ce son qui va donner toute son énergie à la suite.

    >> ici << se trouve un site extrêment complet, portant exclusivement sur la prononciation de gaélique. Il est possible de télécharger les sons au format mp3, ça peut parfois être utile... En revanche, le site référence également différentes nuances de sons que je n'ai pas développé dans cet article, en raison de leur nombre important et de leur fréquence assez faible (ceci concerne particulièrement les voyelles). De plus, il utilise l'écriture ancienne qui comportait accent aigus et accents graves (seuls ces derniers sont utilisés de nos jours). Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'une excellente base de données.

    Il faut également s'entraîner à prononcer les sons et les mots (le mieux restant les endroits isolés où vous ne risquez pas de vous faire demander si vous faites une crise d'asthme...).
    Et arriver à dire correctement une phrase simple comme "Tha e fliuch an-diugh, nach eil ?" (il pleut aujourd'hui, n'est-ce pas ?) fait toujours très plaisir... et permet de commencer à placer sa voix.

    La prochaine leçon introduira les conjugaisons et la syntaxe. Bref, les choses sérieuses vont commencer !

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    CriCri Profil de CriCri
    Vendredi 19 Octobre 2007 à 21:51
    Ces petits tableaux de prononciations sont toujours très précieux, c'est vrai.  Ca devient encore plus pratique lorsqu'ils reprennent plusieurs langues, comme ceux que tu as placé ici.  Ca minimalise le doute.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :